Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2010

La pipe, le facteur et l’insomniaque

Comme une double revanche sur un réveil contraint après une petite nuit et sur un de ces débuts de semaine d’habitude laborieux, est venue dans ce calme matinal, cette lecture érotique des quelques dernières bonnes feuilles du livre de Françoise Rey « Marcel Facteur » :

« C’est un arbre tout entier qui te pousse du ventre, libidineux Marcel, un fût gonflé de turbulente sève, fourmillant d’espérance, lisse, droit et compact, où les lèvres de la drôlesse s’affolent de leur petitesse et butinent ici, là, plus loin, plus haut, plus bas, sans méthode ni fatigue. Tu sens le ballet délicieux de la langue mutine qui patine alentour, revient au cratère, y darde une pointe humide et curieuse, repart, revient, glisse, suce, tourne, contourne, retourne, se love, se perd, se retrouve, s’amuse, se tue de délice et d’angoisse… »

 

Commentaires

troublante lecture, on comprend mieux d'où vient la semence et dire que darwin prétend que l'homme descend du siège mais non il est végétal :-)
bisous

Écrit par : fab | 26/07/2010

pardon du singe pas du siège :-))) sorry

Écrit par : fab | 26/07/2010

Rhô ! Ben y'en a qui se font pas chier, du moins en rève ! Hi hi ! Quelle santé !

Écrit par : Jimidi | 28/07/2010

Écrire un commentaire