Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2012

Arrêter de faire de la politique, c’est arrêter de respirer…

Mes résolutions pour 2013 : Arrêter de faire de la politique, démissionner, déchirer ma carte, ne plus écouter ni regarder les infos, les débats, les émissions, les talk shows…Suis sur un vieux rafiot, qui erre comme un bateau fantôme, et qui continu de perdre des matelots, bien réels eux, avec des voiles déchirées et sans vrai timonier à la barre…Ceux qui se sont jetés pardessus bords, ses matelots, ne sont pas attirés par des chants de sirènes, ils ont entre eux un point en commun, avoir perdu goût depuis que leur camp est devenu incolore, inerte presque et surtout inodore…Un ami m’a rappelé non sans cruauté que nous avons raté l’occasion d’être la locomotive de la gauche…De celle qui voudrait l’être, sans la nommer, parlons-en. Avec ses alliés non démocrates, Sadamistes qui n’ont jamais levé le petit doigt pour soutenir le combat pour les libertés et la démocratie pendant les années de plomb, se voient accorder et avec égard une place sous le soleil d’après le 14…Des formations politiques réunis en front, le moins qu’on puisse dire, ne sont pas seulement en retard d’une révolution …Que c’est dur de vivre avec ceux qui ont choisi un dépérissement lent et une disparition inéluctable, et regarder à sa gauche ceux qui continuent de parader avec ses visuels d’un autre temps tout en refusant un aggiornamento nécessaire, mais…Et ils disparaîtront eux aussi…

Alors où aller ? Que faire ?

Arrêter de faire de la politique, c’est arrêter de respirer…

Commentaires

On ne peut pas arrêter de faire de la politique, c'est nous la politique.
je t'avais laissé un lien sur un type qui voit les choses autrement.
les élections sont des pièges, parce qu'il y a des partis avec des gens qui veulent le pouvoir et qui en abuseront forcément.
Il faut que la constituante soit une assemblée tirée au sort.
C'est à Athènes pendant deux siècles, qu'on instaura ce tirage au sort (il fallait être volontaire).
Ce n'est pas parfait la démocratie athénienne (femmes et esclaves exclus) mais c'est une démocratie, une vraie, qui a empêché les abus de pouvoir et la tyrannie.
Maintenant, je ne sais pas comment on fait pour avoir une nouvelle constitution.
On lutte, on continue les combats, comme à Notre Dame de landes contre le projet inutile de l'aéroport, symbole pour moi, de toutes les luttes à venir, on résiste, ils résistent -je suis loin, mais les soutiens comme je peux.
comme tu dis, arrêter la politique, c'est la mort prochaine.

Bisous.

Écrit par : polly | 29/12/2012

J'ai vu le lien, on est encore très loin de ce genre de gouvernance...Et vivement la fin de 2012.
Merci de ta visite Polly.

Écrit par : khanouff | 30/12/2012

Mon commentaire n'est pas passé. Je disais que j'ai vu le lien et j'ai bien aimé la discussion. Je pense que nos contrées ne sont pas encore prêtes pour ce genre de gouvernance, regarde l’Égypte. Les 4/5ém ne sont pas allés voter pour permettre à 60% de 1/5 de la population de valider une constitution rétrograde...
C'est usant mais je ne baisserai pas les bras...même si je me sens fatigué ces derniers temps!
Au plaisir d'avoir de tes nouvelles Polly.

Écrit par : khanouff | 30/12/2012

Écrire un commentaire